VIMEO - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques Rejoignez les discussions sur l'agroforesterie et l'agroécologie sur Facebook Sélection de videos sur l'agroforesterie et l'agroécologie

Résumé

localisation :
entre Agde et Pézenas - exutoire du bassin versant du fleuve Hérault

Date  : 2007

Coordination :
AGROOF
CA 34

Partenaires  :
CA 34
Communauté d'aglomération herault Meditérannée
Syndicat du bas languedoc












Agroforesterie :
protection des nappes et aménagements collectifs



En bref ...

La plaine de l’Hérault, exutoire d’un bassin versant de plus de 2 500 km², est un secteur agricole et économique important. Les inondations et la proximité de la nappe alluviale en font aussi une zone extrêmement sensible, et déterminent le choix des cultures et des pratiques. La Chambre d’Agriculture de l’Hérault, en partenariat avec le Syndicat Intercommunal du Bas Languedoc (SIBL), se sont intéressés, dans le cadre de la protection de la ressource en eau à l’association d’arbres et de cultures : l’agroforesterie.



De l’étude de faisabilité aux premières plantations

A l’origine du projet : l’envie de concilier protection des nappes phréatiques et agriculture. Le Syndicat du Bas Languedoc, qui puise les ¾ de la consommation en eau du bassin versant dans la nappe alluviale, très concerné protection en amont de l’état de la ressource et notamment vis-à-vis des risques de pollutions diffuses (nitrates, métaux lourds…) a souhaité élaborer un projet agroforestier en périmètre d’une station de captage d’eau potable. Ce projet s’est fait en concertation avec l’agriculteur fermier et la Chambre d’Agriculture de l’Hérault.

Tâche d’huile dans la vallée : Cette pratique intéresse-t-elle les agriculteurs de la vallée, les collectivités, les aménageurs du fleuve ? C’est cette question que nous nous sommes posée et qui a conduit à une étude du potentiel d’adoption et des perspectives de développement de l’agroforesterie sur ce territoire. Les agriculteurs se sont montrés en partie intéressés (environ 1/3) et les premiers projets agroforestiers ont trouvé écho au sein de la communauté de communes Hérault Méditerranée qui a financé les plantations de l'hiver 2008.

D’un projet individuel à une émulsion collective, Agroof est intervenu dans l’élaboration de la méthodologie, le travail d’enquête et de concertation jusqu’à la supervision des plantations, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture.


Enjeux globaux, aménagements locaux

La gestion de l’eau tant au niveau de l’aménagement physique du cours d’eau que de la qualité des nappes associées est un enjeu majeur pour les collectivités en charge de la gestion de cette ressource. Dans le cadre de la protection de la qualité des eaux souterraines l’agroforesterie est une mesure de sécurité supplémentaire, préventive.

Des aménagements locaux, répondant à des intérêts individuels, peuvent avoir un intérêt collectif et un impact global sur la qualité d’un milieu donné. Ce service rendu est aujourd’hui reconnu et pris en compte et nécessite d’être mieux quantifié. Si la qualité de l’eau est aujourd’hui un enjeu prioritaire pour les collectivités locales, la séquestration durable du carbone dans les espaces agricoles, la protection des sols et de la biodiversité le seront peut-être tout autant demain.


Pour en savoir plus sur l’agroforesterie et l’aménagement des territoires consultez CAS DAR 2006 / 2008 Groupe de travail N°5